Economie

Le secteur financier doit adapter ses offres aux marchés difficiles des pays fragiles (Duncan)

Le Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan

Photo : AIP

Abidjan, 13 sept (AIP) – Le vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan a exhorté les acteurs du secteur financier à adapter leurs offres aux marchés difficiles des pays fragiles, à l’ouverture, mercredi à Abidjan, d’une conférence sur l’économie des Etats fragiles dans le monde ou de ceux qui sortent de conflits.

« En ce qui concerne les acteurs du secteur financier, vos actions doivent, me semble-t-il, être orientées vers la recherche de l’innovation afin d’adapter vos offres et produits aux conditions souvent difficiles de marché que connaissent les pays fragiles en sortie de crise », a déclaré M. Duncan lors de cette conférence intitulée « Banking on Tomorrow », organisée conjointement par la société financière internationale (SFI) et le quotidien britannique Financial Times au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

Pour le vice-président ivoirien, il faut rechercher la mutualisation des services tels que la banque, l’assurance, la microfinance et la bourse afin de couvrir raisonnablement les risques liés aux activités de crédit.

« L’objectif est de pouvoir supporter effectivement, à travers des financements conséquents et adaptés, le développement des activités économiques à travers le secteur privé », a-t-il justifié.

« Pour les Etats fragiles affectée par les crises, il faut passer à l’action pour écrire la nouvelle page des politiques de développement efficaces et peu résilientes », a conclu Daniel Kablan Duncan.

Cette rencontre de deux jours qui se tient pour la première fois à Abidjan vise à discuter des efforts déployés par la communauté internationale pour sortir les pays en crise de la fragilité, et à les soutenir pour retrouver leur stabilité et poursuivre leur développement.

(AIP)

kkf/cmas

Commentaires
Haut