Togo

Des milliers de Togolais dans les rues pour exiger des réformes politiques

TOGO - marche pacifique

Plusieurs milliers de Togolais sont descendus dans les rues de Lomé, la capitale, et de plusieurs villes de l’intérieur du pays à l’appel de l’opposition togolaise pour exiger des réformes politiques dans leur pays

Photo : APA

APA-Lomé (Togo) – Plusieurs milliers de Togolais sont descendus dans les rues de Lomé, la capitale, et de plusieurs villes de l’intérieur du pays à l’appel de l’opposition togolaise pour exiger des réformes politiques dans leur pays, a constaté APA.

A Lomé, les manifestants à la tête desquels se trouvaient les leaders de l’opposition sont partis de plusieurs points de ralliement.

Tous les cortèges ont convergé vers l’un des principaux carrefours de Lomé appelé Dekon avant que ces milliers de personnes ne prennent la direction de la Place de la Colombe de la paix pour finalement se retrouver sur le terrain de football du collègue Saint Joseph, au centre de Lomé.

Ils brandissent pour la plupart des pancartes et lancent des slogans hostiles au régime du président Faure Gnassingbé. « 50 ans ça suffit », « La Constitution de 92 , c’est maintenant », « Vote de la diaspora ».

« Les Togolais sont excédés. Nous n’avons pas l’impression que le régime prend la mesure de ce qui se passe. Nous avons demandé de retrouver la Constitution originelle de 1992 », a déclaré à APA Brigitte Adjamadjo Johnson, présidente de la coalition de partis politique dénommée ‘’CAP 2015’’.

Cette marche intervient au lendemain de l’adoption par le  gouvernement togolais, en conseil des ministres, d’un avant-projet de loi qui limite le mandat présidentiel à deux et un mode de scrutin à deux tours.

« Le Président de la République a réaffirmé sa volonté d’ouverture et a invité les acteurs politiques au sens du dépassement pour faire aboutir le projet de révision constitutionnelle », selon un communiqué du gouvernement.

« Le gouvernement a fortement salué, l’initiative prise par le Chef de l’État de consolider la dynamique des réformes à travers le projet visant la révision constitutionnelle en ses articles 52, 59 et 60. Ce projet de modification constitutionnelle concerne en particulier la limitation des mandats et le mode de scrutin », poursuit le communiqué.

« Cette initiative est de nature à favoriser la préservation d’un climat de paix et de sérénité indispensable pour permettre à notre pays d’intensifier les efforts visant à répondre aux préoccupations essentielles des populations en matière d’amélioration de leurs conditions de vie », selon la même source.

Pour Brigitte Adjamagbo -Johnson, « c’est un non-événement ».

« Ce sont des balivernes. On en est plus à ce stade. On ne nous entrainera plus dans ce ronron de négociations, de compromis où on continuera à nous rouler dans la farine. Ce qu’on a fait pendant 11 ans. Ça suffit! », a-t-elle martelé avant d’appeler les Togolais à une nouvelle marche synchronisée à Lomé et dans plusieurs villes du Togo mercredi.

NT/od/APA

Commentaires
Haut