Sécurité

Sécurité maritime : Deux navires de guerre français dans les eaux ivoiriennes

Le Dixmude (L9015) est un bâtiment de projection et de commandement de la marine nationale française de la classe Mistral. Le BPC Dixmude lors d’un exercice amphibie sur les rives de la lagune Ebrié à Abidjan en septembre 2016.

Photo : DR

Selon l’État-major de la Marine nationale de Côte d’Ivoire, les navires ivoiriens (…) seront engagés dans des manœuvres

C’est dans le cadre de la coopération militaire maritime franco ivoirienne que le BPC Dixmude et  l’aviso   commandant Bouan effectuent une escale de routine aux larges d’Abidjan du mardi 29 août au vendredi 01 septembre 2017.

L’ancre jetée aux larges d’Abidjan dès l’aube du mardi 29 aout, les commandants des navires hôtes, ont rendu une visite au contre-amiral  Djakaridja Konaté, chef d’État-major de la Marine nationale.

A l’issue de cette rencontre, le Capitaine de vaisseau Eric Lavault commandant du bâtiment BPC DIXUDME a levé un coin de voile sur le contenu opérationnel de cette relâche. «  En plus d’assurer la sécurité des eaux du golfe de guinée, nous aurons cette fois des programmes d’entrainements, d’instruction et de partages d’expériences avec la marine ivoirienne, bien sûr en prélude aux exercices d’ (AFRICAN NEMO) prévus dans le cours du mois de septembre. A l’affiche, il y aura des exercices amphibie en atlantique basés en méditerranée auxquels les Forces armées ivoiriennes sont associées », a-t-il expliqué, accompagné du commandant du navire Cdt Bouan.

Selon l’État-major de la Marine nationale de Côte d’Ivoire, les navires ivoiriens, les fusiliers marins commandos et des éléments du 1er bataillon des commandos parachutistes seront engagés dans des manœuvres amphibies, conformément à un programme d’instruction opérationnelle, du 1er au 03 septembre auprès des Forces Françaises basées à Port-Bouët.

« Nous mettons à profit ces escales qui ont lieu évidemment dans le cadre de la coopération militaire franco ivoirienne, pour monter des opérations de renforcements des capacités de nos forces et conforter le reflexe de nos hommes », a déclaré le chef d’Etat-major de la Marine Nationale de Côte d’Ivoire.

Long de 199m, Le BPC « DIXMUDE » est le troisième bâtiment de la classe du mistral, et est intégré au groupe aéronaval français, soit à une NATO Response Force (force de réaction de l’OTAN), à des missions de maintien de la paix de l’ONU ou dans le cadre de l’union européenne. Quant au PHM, il est un aviso spécialisé dans la lutte sous-marine en zone côtière et participe en pratique à de nombreuses activités opérationnelles de moyennes intensités telles que la lutte contre l’immigration clandestine, la lutte contre la pêche illicite, le narco trafic etc.

Les actes de piraterie ciblant des navires transportant des produits pétroliers sont en hausse dans le golfe de Guinée avec 58 incidents dans la région dont plus de la moitié au large des seules côtes du Nigeria en 2012, selon le Bureau maritime international (BMI).

Le BMI estime le coût des marchandises volées en 2012 entre 34 millions et 100 millions de dollars dans le golfe de Guinée où les pays concernés sont notamment le Nigeria, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon et le Togo.

Source : Bureau de l’information et de presse de la Marine nationale

Commentaires
Haut