Treichville

Les médecins de l’ICA se désolidarisent d’un mouvement de protestation du personnel

Pr Tanauh Yves lors du point de presse, mercredi 30 août à l’ICA

Photo : AIP

Abidjan, 31 août – L’ensemble des médecins et personnel de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA), par la voie du président du comité d’éthique, le professeur Tanauh Yves  dit se « désolidariser » du mouvement de protestation d’une partie des collègues qui reprochent à la direction  d’accorder des primes d’intéressement à des non ayants droit.

« L’ensemble des médecins et personnel de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA) n’est pas solidaire du mouvement actuel de protestation engagé par une partie du personnel », a affirmé Pr Tanauh, dans une déclaration lue lors d’un point de presse, mercredi, dans les locaux de l’Institut au CHU de Treichville.

Il a également réitéré l’adhésion des médecins et personnels de l’Institut  aux recommandations de Madame la ministre de la Santé et de l’hygiène publique préconisant la mise en place d’un comité de réflexion et de propositions pour la révision des modalités de distribution de la prime d’intéressement pour les années à venir

L’ensemble des médecins et personnel de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA) dit s’inscrire dans la trêve sociale obtenue par l’Etat de Côte d’Ivoire avec les syndicats et reste tout de même peiné de cette situation conflictuelle susceptible d’impacter négativement la sérénité des patients.

Selon le directeur général de l’ICA, Pr Séka Rémi, le personnel protestataire, depuis quelques semaines, reproche non seulement à la direction  d’accorder des primes d’intéressement à des non ayants droit, notamment les médecins inscrits au Certificats d’études spécialisées (CES), mais s’insurge également contre  la prise en compte des bulletins des médecins bi-appartenants dans la constitution du salaire brut.

bsb/akn/fmo/ AIP

Commentaires
Haut