Tanda

Les commerçants de Tanda invités au respect strict des prix fixés par le Gouvernement

Rencontre avec les populations de Tanda sur la décision du Gouvernement concernant la vie chère.

Photo : AIP

Tanda, 30 août – Les commerçants du département de Tanda (Nord-Est, région du Gontougo) réunis mardi, dans la salle de délibérations de la mairie, ont été appelés à respecter la mesure prise par l’État de Côte d’Ivoire portant sur le plafonnement des prix de certains produits de grande consommation en vue d’améliorer les conditions de vie des populations.

« L’objectif poursuivi par le gouvernement, c’est de soulager les populations. Que la mesure soit respectée : tel est mon souhait », a signifié le préfet du département de Tanda, Andjou Koua, pour qui, avant tout, ce projet d’envergure social et limité dans le temps, doit être respecté.

Il a invité le corps préfectoral et les forces de l’ordre à suivre de près ledit décret et indiqué que les récalcitrants s’exposent à des amendes allant de 100.000 francs à CFA à 50 millions de FCFA.

Les commerçants ont, pour leur part, exprimer leurs inquiétudes quant au stock des produits au moment où le décret est pris et sur le sort de certains villages éloignés, très éloignés même des villes et communes concernées. Les prix indiqués aux commerçants de Tanda ne concernent que la zone 4, à savoir les départements des régions de Bondoukou, de Katiola, de Soubré, Duékoué, Guiglo, précise-t-on.

Dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie, un certain nombre de mesures ont été prises par le gouvernement en vue du nivellement de prix portant sur un certain nombre de produits de grande consommation. Cette mesure qui ne concerne que le riz, la tomate concentrée, l’huile de table, le sucre et le ciment est en vigueur pour une durée de six mois couvrant la période du 12 juillet 2017 au  11 janvier 2018″, rappelle-t-on.

si/kkf/akn/fmo/ AIP

Commentaires
Haut