Afrique

Nouveaux attentats terroristes dans l’Extrême-Nord camerounais

Quinze personnes ont trouvé la mort dans la localité camerounaise de Gakara (Extrême-Nord), par la secte islamiste Boko Haram,

photo d'archive

APA-Yaoundé (Cameroun) -Une quinzaine de personnes ont trouvé la mort dans la nuit de jeudi à vendredi dans la localité camerounaise de Gakara (Extrême-Nord), au cours d’un attentat attribué à la secte islamiste Boko Haram, a appris APA de sources sécuritaires.

Pendant que le village de Gakara était sous la proie des flammes, les assaillants, manifestement venus du Nigeria voisin, ont pu s’enfuir avec huit individus en otage.

Quelques heures avant, c’est le village Gartchono, situé non loin de là, qui était incendié alors que trois civils étaient tués et deux autres blessés.

Encore présenté comme «moribond» voici quelques mois par les autorités, le mouvement jihadiste a repris du poil de la bête depuis deux mois dans l’Extrême-Nord camerounais, particulièrement dans les zones mitoyennes à la forêt de Sambisa, où il a son fief du côté nigérian de la frontière.

L’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty international a récemment estimé à 500, le nombre de personnes tuées annuellement par Boko Haram au Cameroun.

FCEB/cat/APA

Commentaires
Haut