Société

Affaire chinoises victimes de proxénétisme: Les présumés coupables en détention à la MACA (procureure adjointe)

La ministre Mariatou Koné et la procureure adjointe

Photo : AIP

Abidjan, 25 août –  Les mis en cause dans l’affaire des six ressortissantes chinoises victimes de proxénétisme et de traite de personnes, sont sous mandat de dépôts et en détention à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), a indiqué jeudi, la procureure adjointe de la République,  Zletey Noelle, lors d’une audience avec la ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné.

Dans une note  parvenue à l’AIP, la procureure adjointe a livré cette information au terme d’une audience avec la ministre à son Cabinet en présence d’une délégation de l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire conduite par son premier conseiller, Qian Lixia.

Selon elle, les plaignantes (les six chinoises) seront entendues sous peu. « Après cette étape, l’on appréciera et vous serez informés de  la date du procès », a signifié la magistrate.

Pour le conseiller de l’ambassade de Chine en Côte d’Ivoire, tout ressortissant chinois en Côte d’Ivoire doit impérativement se soumettre aux lois en vigueur. Les contrevenants subiront la rigueur de la loi.

« Une femme en détresse sur le sol ivoirien qui, en plus, est  victime de violence sexuelle, je me dois de lui porter assistance. Cette affaire suit son cours et nous veillerons à ce que toute la lumière soit faite, surtout que la Côte d’Ivoire s’est dotée d’une loi sur la traite des personnes », a renchéri la ministre Mariatou Koné.

Six dames de nationalité chinoise dont l’âge est compris entre 24 et 38 ans se sont retrouvées à Abidjan à  l’invitation de leur compatriote résidant à Abidjan et qui leur aurait promis un emploi et de meilleures conditions de vie. Sur le sol ivoirien, ces jeunes dames se sont retrouvées dans une maison close, rappelle-t-on.

tad/fmo/ AIP

Commentaires
Haut