Sinfra

Deux ans de prison ferme pour le pilleur des maisons de Zougourouta (Sinfra)

Traoré Youssouf, un ivoirien de 26 ans sans emploi, résidant à Sinfra au quartier Dioulabougou, a été condamné mercredi à deux ans de prison ferme par le juge de la section du tribunal de Sinfra (illustration)

Photo : AIP

Sinfra, 24 août – Traoré Youssouf, un ivoirien de 26 ans sans emploi, résidant à Sinfra au quartier Dioulabougou, a été condamné mercredi à deux ans de prison ferme par le juge de la section du tribunal de Sinfra, pour vol par effraction dans un domicile du village de Zougourouta, situé à environ 15 kilomètres sur l’axe Sinfra-Yamoussoukro.

Lors de la séance des audiences correctionnelles, Traoré Youssouf, appréhendé par des témoins qui l’on reconnu après son forfait, n’a nullement nié les faits qui lui sont reprochés. Il a, en effet, fracturée la porte du domicile de Nitiema François, un jeune cultivateur vivant à Zougourouta dans le courant du mois de juillet.

Pendant que le cultivateur  était occupé à ses travaux champêtres, Traoré Youssouf est entré chez lui, et y a subtilisé ses téléphones portables qui étaient en charge, et la somme de 255.000 FCFA.

A la brigade de gendarmerie et  devant le procureur, il a tenté d’impliquer Bandjourou Baradji et Djibo Sahabi, tous deux des commerçants, comme étant ses complices alors qu’il a été incapable de les identifier comme tels.

Dans son réquisitoire, le substitut résidant a signifié que Traoré Youssouf est un récidiviste, qui fait déjà l’objet de poursuite judiciaire et qu’il fait partie d’une bande de gangsters qui opèrent dans plusieurs villes.

Le tribunal l’a reconnu coupable des faits de vol aggravé dans un domicile habité portant sur divers objets et des numéraires. Il a écopé de deux ans de prison assortie d’une amande de  50.000 FCFA  et condamné à payer  à Nitiema François la somme de 255000 FCFA en guise de dommages et intérêts.

gnj/tad/fmo/ AIP

Commentaires
Haut