Ferkessédougou

Le projet COM2 veut régler la question de la maltraitance des enfants à Ferkessédougou

Réunion de la plateforme de protection de l’enfant à Ferkéssédougou.

Photo : AIP

Ferkessédougou, 23 août – Le projet COM2 (Children MOVE) veut régler la question de la maltraitance des enfants à Ferkessédougou, selon Adjemian Adjemian Léa, assistante terrain de l’ONG ANAED (Association nationale d’aide à l’enfance en danger).

Lors d’une réunion de la plateforme de protection de l’enfant, mercredi, l’assistante terrain de l’ONG Association nationale d’aide  à l’enfance en danger (ANAED) a révélé les enjeux du COM2 qui veut renforcer les prérogatives de l’initiative COM1 en mettant un accent particulier sur la protection des victimes de maltraitance.

« Il s’agit d’impliquer toutes les structures de l’Etat afin que la question de l’enfant en difficulté ou en situation de maltraitance soit définitivement réglée », a-t-elle soutenu. Ce programme apporte de l’aide aux familles des enfants en situation de vulnérabilité en aidant les mères avec des activités génératrices de revenues afin qu’elles puissent s’occuper de leurs enfants, selon Mme Adjemian Adjemian Léa.

L’assistante terrain de l’ANED a exhorté les Comités de protection de l’Enfant (CPE ) et les groupements d’enfants,  à dénoncer tous cas de maltraitance des tout-petits, auprès des structures sociales pour une lutte contre ces pratiques dans cette région.

L’ONG « Save the Children » apporte un soutien à cette plateforme, dans la cadre de la protection de l’enfant, indique-t-on. Ce sont une vingtaine de personnes représentant  la société civile et des structures étatiques qui ont pris part à cette rencontre.

ti/nmfa/fmo/ AIP

Commentaires
Haut