Afrique

Lomé abrite la première session extraordinaire des parlementaires de la CEDEAO

Lomé abrite la première session extraordinaire des parlementaires de la CEDEAO

Photo : AIP

Abidjan, 23 août – Les travaux de la première session extraordinaire hors-siège du parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se sont ouverts, mardi, à Lomé, en présence des députés venus de 15 pays membres de la CEDEAO.

Les textes juridiques devant régir le fonctionnement de leur assemblée et l’adoption du budget du parlement de la CEDEAO seront au menu de cette importante rencontre. Pendant 10 jours, les députés en provenance, entres autres du Bénin, du Burkina Faso, du Cap Vert et de la Côte d’Ivoire  harmoniseront leurs points de vue, sur ces sujets.

Selon le président du parlement de la CEDEAO, Moustapha Cissé Lô, le choix du Togo pour abriter cette première assise des parlementaires de la CDEAO s’explique, d’une part,  par la présidence en exercice de ce regroupement communautaire occupée par le Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé et, d’autre part, par « les avancées démocratiques et le respect des droits de l’homme que connaît le pays ces dernières années », a-t-il dit.

Le parlement de la CEDEAO dispose de 115 sièges. Chaque Etat a un minimum garanti de cinq sièges. Le Nigeria compte 35 sièges. Cette assemblée aborde les questions des droits humains, des libertés fondamentales, de l’énergie et des télécommunications, la santé et de l’éducation. C’est la première fois que ces assises se tiennent à Lomé.

nmfa/fmo/ AIP

Commentaires
Haut