Yamoussoukro D.A.

La CN-MAEF du Bélier recommande l’accélération de la RSS

Pré-forum de la Coordination régionale de la CN-MAEP Yamoussoukro

photo : DR

Yamoussoukro, 18 août -La Coordination de la Commission nationale du mécanisme d’évaluation par les pairs (CN-MAEP) de la région du Bélier a recommandé jeudi, l’accélération de la mise en œuvre de la Réforme du secteur de la sécurité (RSS), pour permettre aux populations ivoiriennes de retrouver la quiétude et vaquer librement à leurs occupations.

Réunis dans le cadre d’un pré-forum initié par la CN-MAEF du Bélier, à la mairie de Yamoussoukro, les participants ont échangé sur la situation sécuritaire et la réconciliation nationale. Ils ont dénoncé les récentes mutineries au sein de l’armée et soulevé les cas d’attaques et braquages enregistrés au quotidien sur les axes routiers.

Pour les participants issus de toutes les couches sociales, la mise en œuvre du RSS qui intègre tous les aspects sécuritaires du notre pays, permettra d’améliorer la situation sécuritaire du pays.

Concernant le point sur la réconciliation, le pré-forum a estimé que les conditions pour une vraie réconciliation ne sont pas encore réunies. Aussi, préconise-t-il une personnalité « totalement neutre » pour réussir la réconciliation nationale pris en otage selon eux par les hommes politiques.

Le pré-forum a préconisé pour une bonne gouvernance en Côte d’Ivoire, la promotion d’une justice indépendante, l’accélération de procédures judiciaires en cours, pour situer les responsabilités des uns et des autres, et souhaité que les pouvoirs publics accordent plus de liberté d’expression et de manifester à l’opposition politique, et la suppression du cumul des mandats et postes.

Il a été également demandé au gouvernement, la mise en application effective des différentes mesures prises, notamment celles portant interdictions de vente et d’utilisation des sachets plastiques, de fumer dans les lieux publics, de téléphoner au volant, ainsi que celles relatives à la limitation des cautions et avances de loyers, et au plafonnement du prix de certaines denrées de première nécessité.

nam/fmo/AIP

Commentaires
Haut