Politique

La commission électorale promet d’analyser les recommandations d’une plateforme de la société civile

CEI-côte-d-ivoire-politique

Pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire portant sur des « reformes électorales », la CEI promet d’analyser les recommandations de la Plateforme des organisations de la société civile.

Photo : Alerte Info

La Commission électorale indépendante (CEI) ivoirienne a promis, jeudi à Abidjan, d’analyser les recommandations de la Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI) portant sur  des « reformes électorales ».

« La CEI analysera assez rapidement ces recommandations », a affirmé son président, Youssouf Bakayoko, après la réception du rapport d’observation du processus électoral de 2016 de la poeci, indique une note de la structure en charge de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire.

Fin juillet, cette plateforme a recommandé une « reforme de la CEI et du code électoral pour des élections apaisées et crédibles » en 2020, lors de la présentation de son rapport à la presse.

Dans le document, la Poeci avait relevé que « plusieurs partis politiques de l’opposition estiment être lésés par les décisions prises parce qu’insuffisamment représentés au sein de la commission. La coalition au pouvoir y est en nombre pléthorique en raison des membres de l’administration qui eux procèdent du pouvoir en place ».

Pour la plateforme, les acteurs impliqués dans le processus électoral sont « favorables à la composition actuelle de la CEI » mais les membres de l’administration « ne doivent pas avoir de voix délibérative avec un mandat de six ans non renouvelable ».

« Les deux parties devraient se revoir après l’analyse de ces recommandations », selon le texte.

EFI/Alerte Info

Commentaires
Haut