Le gouvernement  ivoirien et la Fédération estudiantine de Côte d’Ivoire (FESCI, principal syndicat estudiantin) ont « convenu » mercredi à Abidjan de mettre en place « un comité de suivi des revendications », après une manifestation pour exiger la réhabilitation des cités universitaires.

« Avec le gouvernement, il a été convenu de mettre en place un comité de suivi des revendications », a annoncé le secrétaire général de la Fesci, Fulgence Assi, après des discussions avec le ministère de l’Enseignement supérieur à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, à l’Est d’Abidjan

Près de 700 étudiants étaient rassemblés mercredi au campus de Cocody, la plus grande université publique de Côte d’Ivoire, point de départ d’une marche pacifique devant rallier le Plateau (Centre des affaires) pour exiger la réhabilitation des cités universitaires et la reprise des cours suspendus il y a un mois à l’université de Daloa (Centre-ouest du pays).

La marche s’est finalement transformée en une manifestation sur le campus ponctuée par la déclaration de M. Assi.

A Daloa, des étudiants ont marché de  l’université publique Lorougnon Guédé à la préfecture, où ils ont été reçus par les autorités préfectorales.

EFI/Alerte Info