Abidjan D.A.

Des outils spirituels menant à Dieu, au cœur du congrès africain d’Eckankar à Abidjan

Les orateurs invités Jane et Stan Burgess

photo : AIP

Abidjan, 14 août (AIP)-Des outils spirituels qui mènent à Dieu ont été enseignés  par la religion Eckankar, lors  d’un congrès  africain de trois jours,  qui a  pris fin dimanche, au palais des sports de Treichville, à Abidjan.

Pendant cette rencontre d’éveil spirituel qui s’est tenue autour du thème, « Le chemin menant à Dieu : l’aventure de toute une vie », plus de 3000 participants venus d’Afrique mais aussi d’Europe et d’Amérique ont partagé leurs expériences spirituelles de rêves éveillés ou non, les bienfaits du son spirituel « Hu », l’expérimentation de l’écoute de l’Amour et de la voix de Dieu pour plus de conscience,  ainsi que la « guidance intérieure » qui mène vers le calme et la divine sérénité.

« Tout ce que l’homme gagne en contemplation dans les mondes intérieurs, à l’écoute de Dieu, il doit le reverser en amour, dans ses actions de tous les jours,  autour de lui », ont soutenu les orateurs invités américains Jane et Stan Burgess.

Quand à  l’aide spirituelle Eck régionale, la RESA ivoirienne Flore Adou, elle a souligné lors de son intervention que « l’anxiété entrave l’activité spirituelle » et que  tout Eckiste (membre d’Eckankar) doit s’adonner aux exercices spirituels (prières) pour se fortifier, être plus heureux et mieux servir la vie.

Plusieurs rencontres de haut niveau, des ateliers sur la quête spirituelle, des arts créatifs et conférences sur le pouvoir transformateur du « Hu »,  apprendre à être maître de son destin, les clés pour réussir sa vie, les rêves, le Karma, la loi des causes et effets et divers autres panels ont meublé le congrès.

Avant de clore les activités, le directeur du congrès, Eloe Aka a traduit la gratitude des Eckistes aux autorités ivoiriennes et a annoncé que la Côte d’Ivoire accueillera à nouveau un congrès en 2018.

aaa/amak/fmo/AIP

Commentaires
Haut