Actualité

Attaque terroriste et football au menu des quotidiens burkinabè

Attaque terroriste et football au menu des quotidiens burkinabè

Photo : archive

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) -Les quotidiens burkinabè s’intéressent principalement ce lundi à l’attaque terroriste, survenue la veille à Ouagadougou, sans oublier de revenir sur le match de la manche aller des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2017) joué entre les Etalons locaux et les Black stars du Ghana.

«Que se passe-t-il sur Kwame N’Krumah ?», s’interroge L’Observateur Paalga qui aborde en «Dernière minute» le sujet du jour, compte tenu de l’heure tardive du dénouement de ce drame.

Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé, abonde dans le même sens en arborant cette manchette: «Attaque terroriste sur Kwamé N’krumah ?».

C’est vers 21 heures que des coups de fusil ont retenti de nouveau sur l’avenue Kwame N’Krumah et «Aussitôt, c’est la peur panique et la débandade dans tous les sens. Quasiment la même cavalcade qu’il y a 19 mois», rapporte le confrère qui souligne qu’avec cette nouvelle attaque, l’avenue Kwame N’Krumah risque de se transformer la nuit venue, en un coin où il faut fuir le plus vite.

«Evidemment, c’est un grand préjudice porté au Burkina Faso qui aura encore à manœuvrer pour convaincre bailleurs de fonds et investisseurs que le pays est +sécure+», conclut Aujourd’hui au Faso.

En sport, le même journal évoque le match nul (2-2) concédé, samedi dernier, par les Etalons du Burkina Faso contre leur homologues du Ghana, dans le cadre de la manche aller des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018).

Pour le confrère, la qualification est désormais hypothéquée pour l’équipe du Burkina Faso, mais n’est pas compromise.

De son côté, L’Observateur Paalga fait remarquer que «Les Etalons sont en difficulté avant le retour à Accra» car, analyse le journal, ce score nul s’apparente à «une contreperformance et peut présager d’un voyage délicat pour les poulains du coach Drissa Traoré saboteur le 20 août prochain chez l’adversaire».

Quant au quotidien national Sidwaya, il revient sur l’élection de miss Burkina 2017, renseignant que «la couronne (est) pour Princesse Poadigué».

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso titre: «Miss Burkina 2017: Princesse Sévérine Paodiagué couronnée», précisant que son sacre est intervenu le vendredi 11 août lors de la grande finale à Ouagadougou.

ALK/cat/APA

Commentaires
Haut