Afrique

Accusé d’agression, le vice-ministre de l’Education sud-africain libéré sous caution

le vice-ministre de l’Education sud-africain libéré sous caution

Photo : D.R.

APA-Johannesburg (Afrique du Sud)-Le vice-ministre sud-africain de l’Education et de l’enseignement supérieur, Mduduzi Manana, a été mis en liberté sous caution après avoir comparu devant le tribunal de Randburg à Johannesburg pour des accusations d’agression, a appris APA.

Manana a été amenée devant les tribunaux peu de temps après s’être livré à la police jeudi.

Accusé d’avoir agressé une femme nommée Mandisa Duma dans une boite de nuit de Johannesburg, dimanche dernier, le vice-ministre a été libéré après avoir versé une caution de 400 dollars américains.

S’adressant aux médias sur le cas de son collègue, le ministre de la police sud-africaine Fikile Mbalula a déclaré que les viols et les violences domestiques contre les femmes et les groupes vulnérables étaient des crimes graves dans le pays.

Il a souligné que Manana ne recevrait aucun traitement de faveur du fait de son statut de leader politique.

« Les citoyens ont légitimement exigé que cette affaire soit traitée comme grave et urgente, et je suis d’accord. « Manana retournera devant les tribunaux le 13 septembre pour une audience », a déclaré Mbalula.

NM/jn/lb/od/APA

Commentaires
Haut