Politique

Le numéro deux du parti présidentiel se défend d’avoir proféré des menaces contre des proches de Soro

Amadou Soumahoro le secrétaire général par intérim du RDR, s’est défendu jeudi d’avoir proféré des menaces à l’encontre des proches du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

Photo : DR

Amadou Soumahoro, le secrétaire général par intérim du Rassemblement des républicains (RDR), le parti au pouvoir en Côte d’Ivoire,  s’est défendu jeudi d’avoir proféré des menaces à l’encontre des proches du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

“Je n’ai menacé personne parce que j’estime que chacun est responsable et répond de ses actes’’, a déclaré M. Soumahoro, joint au téléphone par ALERTE INFO.

Dans sa publication du jour, le quotidien Nord-Sud, proche de M. Soro, ancien patron de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), a accusé M. Soumahoro de brandir des menaces à l’encontre des collaborateurs du président de l’Assemblée nationale.

“Graves menaces d’Amadou Soumahoro contre Soro et ses proches : Nous allons en découdre avec vous ! Dites merci à Ouattara, c’est lui qui vous protège !’’, a titré le journal.

“Je n’ai intérêt à menacer qui que ce soit’’, a insisté M. Soumahoro, qui ne souhaite pas nourrir des “débats polémiques stériles, inutiles et futiles’’.

Depuis quelques mois, les tensions entre le RDR et ses alliés des ex-FN dont la branche politique s’est arrimée au parti présidentiel, sont au plus haut: échanges d’amabilités par presse interposée, boycott des réunions du RDR par les cadres FN, éviction de plusieurs cadres ex-FN qui occupaient de hauts postes dans l’administration.

SKO/Alerte Info

Commentaires
Haut