Évasion au palais de justice : le DG de la police parle (…) 7 gardes
pénitentiaires limogés, titre Le Jour Plus à côté de Le Patriote qui
sur le même sujet annonce l’arrestation de plusieurs policiers et le
débarquement de leur commandant d’unité.

‘’Qui est derrière l’opération rocambolesque’’ du palais de justice ? , s’interroge Notre Voie.  Pour Le Temps, les faits de cette attaque font mentir le régime. Ce qui fait dire à La Voie Originale que ‘’le RDR (parti présidentiel) paie le prix de la rébellion’’. Le ministre de la sécurité doit démissionner, estime le confrère.

Après les mutineries, les attaques répétées, et des évasions de prisonniers, Ouattara prend d’importantes décisions, renseigne L’Inter là où citant TV5 Monde, Le Nouveau Courrier écrit : ‘’le régime ne maitrise plus rien’’ concernant la situation
sécuritaire du pays.

‘’La menace plane toujours (…) Le système sécuritaire est instable et perméable’’, ajoute ce journal. 48 H après l’attaque du palais de justice, des religieux tirent sur la sonnette d’alarme, des investisseurs et diplomates inquiets, souligne LG Infos.

Les journaux ivoiriens ouvrent également une lucarne sur la vie chère. A ce sujet, Fraternité Matin ouvre ses colonnes au ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba qui y explique que l’État va lancer une vaste campagne de répression à partir du 12 aout prochain, après 6 mois de plafonnement des prix.  Soir Info propose quant à lui les réactions de quelques
acteurs du commerce à 72 heures des sanctions annoncées par l’État.

CK/hs/ls/APA