Abidjan

Election à la MUGEFCI : Mesmin Komoé souhaite la mise en place d’un comité de juristes

Mesmin Comoé appelle à des élections transparentes à la MUGEFCI.

Mesmin Comoé appelle à des élections transparentes à la MUGEFCI.

Photo : AIP

Abidjan, 10 août  –  M. Mesmin Komoé, candidat à la présidence de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’État de Côte d’Ivoire (MUGEFCI), a proposé jeudi à Abidjan, la mise en place d’un comité de juristes pour vider le contentieux au cas où cette situation se présentait en vue de préserver la paix sociale au sein de la mutuelle.

Pour lui, le Comité national électoral (CEN) ne peut pas proclamer les résultats et vider le contentieux.

«Une instance qui rend la décision n’est pas la même qui vide le contentieux. S’il y a un contentieux qui se présente, comment cela se passera ? Le recours, on le fait auprès de qui ? », s’est interrogé Mesmin Komoé, avant de proposer la mise en place d’un comité de juristes pour vider le contentieux.

Ce candidat qui conduit la liste ‘’Solidarité-Egalité’’ a demandé au CEN d’organiser cette élection dans la transparence totale. « Nous appelons à la transparence totale de cette élection car nous avons la confiance de remporter le scrutin. J’attire l’attention de tout le monde pour la paix sociale. Nous serons très vigilants », a-t-il prévenu.

M. Komoé a déploré le fait qu’on demande un casier judiciaire de moins de trois mois et la fiche de présence au poste dans les dossiers de candidature aux fonctions de délégués régionaux. «Nos dossiers sont prêts. Je fais seulement une remarque», a-t-il précisé.

Mercredi, lors d’une rencontre avec les Comités électoraux locaux (CEL) du District autonome d’Abidjan, le président du CEN, Zinda Sawadogo, a promis de tenir ce scrutin dans la plus grande transparence. « Notre ambition, c’est que les élections soient transparentes. C’est de faire en sorte que le vainqueur soit accepté par toutes les parties », a-t-il assuré.

Le processus électoral de la MUGEFCI qui est en cours prendra fin le 25 octobre par une assemblée générale pour élire les organes de direction (conseil d’administration et comité de contrôle).

bsp/cmas/AIP

Commentaires
Haut