Afrique

Présidentielle au Kenya : trois personnes tuées par la police

Présidentiel, trois personnes ont été tuées au Kenya dont deux à Nairobi

Trois personnes ont été tuées au Kenya dont deux à Nairobi, la capitale, lors d’affrontements, mercredi, entre la police anti-émeute et les partisans de Raila Odinga.

Selon le quotidien « Daily Nation», les victimes avaient pris d’assaut les rues mercredi, en entonnant des slogans hostiles au gouvernement d’Uhuru Kenyatta et en incendiant les pneus pour protester, selon eux, contre « les fraudes qui ont émaillé l’élection présidentielle » de mardi.

Des affrontements violents sont toujours en cours dans les rues de Nairobi et d’autres villes du pays, mettant aux prises les forces de sécurité et les partisans de Raila Odinga qui a rejeté les résultats provisoires du scrutin.

D’après les résultats provisoires, le président sortant Kenyatta arrive en tête avec 7,7 millions de voix, suivi d’Odinga avec 6,3 millions de voix.

La situation actuelle au Kenya fait penser à aux violences postélectorales de 2007, quand plus de 1.500 personnes avaient perdu la vie.

Odinga a rejeté les résultats provisoires au motif que « le système de vote électronique a été piraté par des informaticiens acquis à son adversaire Uhuru Kenyatta. »

AS/pn/cat/APA

Commentaires
Haut