Economie

performance économique de la Côte d’Ivoire : De bonnes perspectives, selon Bloomfield

Performance économique de la Côte d’Ivoire : De bonnes perspectives, selon Bloomfield

photo d'archive

La Côte d’Ivoire maintient une capacité de résilience vis-à-vis des chocs endogènes et exogènes.

L’économie ivoirienne a connu de façon générale un ralentissement à la fin du premier semestre de l’année 2017. Cela, en raison des troubles sociaux (mutineries, grèves des fonctionnaires…) des mois précédents et de la baisse des performances dans les secteurs agricole, industriel et des Btp.

Stanislas Zézé et Claude Koua, respectivement Pdg et économiste principal de l’agence de notation financière Bloomfield Investment Corporation, l’ont fait savoir le 4 août, dans leurs locaux d’Abidjan-Plateau. « Le Bloomfield Private Index (Bpi) du mois de juin s’élève à 43.94 (Une valeur inférieure à 50 étant considérée comme une contre-performance, Ndlr).

Ainsi, la performance globale du secteur privé s’affiche en baisse par rapport au mois précédent, suite à une légère détérioration de son environnement et un repli de l’activité économique dans l’ensemble », a d’entrée indiqué le premier responsable de l’agence de notation. Qui tempère tout de même. « La Côte d’Ivoire conserve sa dynamique de croissance » d’autant que, souligne l’expert, l’économie ivoirienne maintient une capacité de résilience intacte face aux chocs endogènes et exogènes. D’ailleurs, fait observer Stanislas Zézé, en dépit de la chute des cours du cacao, le pays affiche des perspectives intéressantes à travers notamment un processus de diversification et de transformation qui devrait se poursuivre en s’accentuant au fil des ans.

 

lire la suite sur fratmat.info

Commentaires
Haut