Gagnoa

Le recouvrement des taxes régionales confronté à un refus de certains chefs de villages du Gôh (Conseil)

Des chefs de villages refusent le recouvrement de la taxe, au prétexte d’avoir construit eux-même les marchés

Photo : AIP

Gagnoa, 09 août – Le recouvrement des taxes régionales se heurte à un refus de certains chefs de villages du Gôh, selon les responsables financiers du conseil qui ont fait, mercredi, une présentation de l’état d’exécution du budget 2017 au 30 juin, lors de la deuxième session ordinaire de la collectivité locale tenue en présence du préfet de Gagnoa, Sanogo Al-Hassana.

Au total, sur une prévision de recettes de 874,74 millions de francs CFA au 30 juin, la somme de 389,923 millions a pu être recouvrée  pour le compte de l’année 2017, soit un taux de recouvrement de 45,13%, a fait savoir le rapporteur de la commission finances qui a justifié le faible taux de recouvrement sur les marchés de la region par les difficultés que rencontrent certains agents sur le terrain, notamment  avec les chefs de village.

« Cela relève plus de l’incompréhension, d’un manque de dialogue, que d’une mauvaise foi des chefs », a réagi le Dr Gadji Joseph, président des chefs traditionnels du département du Gagnoa, révélant que certains gros villages possédant des marchés,  construits par leurs propres moyens, s’opposent effectivement aux recouvrements des taxes instituées  par le conseil régional.

Il a exhorté le bureau du conseil régional à ouvrir des discussions avec les villages concernés, plutôt que de faire des annonces en une séance publique, lors de session du conseil régional au cours de laquelle la chefferie invitée n’a pas droit à la parole.

Le refus de certains commerçants et boutiquiers de reverser la taxe à la région ainsi que le reversement tardif de la subvention de l’Etat sont les autres facteurs qui ont contribué à un faible taux de recouvrement, a-t-on précisé dans le rapport.

Dd/kp / AIP

Commentaires
Haut