Justice

Le 28 août, retenue pour la reprise du procès “n’est pas en rapport avec l’examen de la détention’’ de Gbagbo (CPI)

Procès de Laurent GBAGBO, ex-président ivoirien

photo : d'archives

La Chambre de 1ère instance de la Cour pénale internationale (CPI) ne devrait pas rendre son verdict sur la liberté provisoire de Laurent Gbagbo à la reprise du procès de l’ancien président ivoirien le 28 août, a déclaré mardi le porte-parole de la CPI, Fadi Al Abdalah, joint au téléphone par ALERTE INFO.

“La date du lundi 28 août a été retenue il y a plusieurs semaines pour la reprise des audiences et n’est donc pas en rapport avec l’examen de la détention’’ de M. Gbagbo, a affirmé M. Fadi Al Abdallah.

Il a rappelé que la chambre de première instance a invité l’accusation et la défense de M. Gbagbo, à “déposer de nouvelles observations avant le 23 août’’ pour réexaminer la détention de l’ancien président.

La chambre d’appel a cassé le 19 juillet une décision refusant de libérer M. Gbagbo pour le reste de son procès et ordonné à la chambre de première instance de réexaminer sa situation, sans fixer de date.

Interrogé de nouveau, le porte-parole de la CPI, a indiqué ne pas pouvoir “spéculer sur une date possible pour cette décision’’ qui devrait être “rendue en temps voulu’’.

Depuis quelques jours des journaux ivoiriens proches du Front populaire ivoirien (FPI), le parti fondé par M. Gbagbo, soutiennent régulièrement que la décision de la Chambre de première instance pourrait intervenir tantôt le 23 août tantôt le 28 août.

SKO/ ALERTE INFO

Commentaires
Haut