Le  président ivoirien Alassane Ouattara a affirmé dimanche que « tous pourront se porter candidat » à la présidentielle de 2020 « selon les dispositions de (la) loi, déplorant le « débat » sur sa succession au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), dans son discours à la nation, à l’occasion de la fête de l’indépendance.

« Je veux dire aux uns et aux autres que pour la prochaine élection présidentielle, tous pourront se porter candidat, selon les dispositions de notre loi fondamentale qui garantit des élections démocratiques et transparentes », a indiqué M. Ouattara.

Le chef de l’Etat a déploré le « débat » sur la présidentielle de 2020 au sein du RHDP, estimant que « les populations ne le méritent pas (car) elles ne le comprennent pas ».

En septembre 2014, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan Bédié a appelé à soutenir la candidature de M.Ouattara à l’élection présidentielle de 2015, et souhaité une alternance en 2020 entre sa formation et le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) pour la gestion du pouvoir.

M. Bédié a déjà demandé à son secrétariat exécutif d’ »assurer le succès de la candidature d’un cadre militant actif », à la présidentielle de 2020.

Le Rassemblement des républicains (RDR) qui a aussi annoncé sa volonté de présenter un candidat, a appelé à la clarification du « concept de l’alternance politique » en 2020 entre le parti présidentiel et son grand allié, après des « déclarations contradictoires ».

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, le président du PDCI avait indiqué que « le candidat unique du RHDP » en 2020 sera issu du PDCI.

EFI/Alerte Info