Politique

Des nominations stratégiques sur fond de tensions politiques

Bruno Koné, porte-parole du gouvernement

Photo d'archives

En Côte d’Ivoire, le gouvernement a validé en conseil des ministres hier, mercredi 2 août, le limogeage et la nomination de plusieurs responsables de structures d’État ou sous tutelle de l’État. La plus symbolique d’entre elle est le remplacement de Massandje Touré-Litsé à la tête du Conseil Café Cacao par Yves Brahima Kone. Un train de nominations qui intervient alors que la situation politique entre alliés du RDR et du PDCI se tend, ce qui pose certains commentateurs à y voir des règlements de compte.

Il ne faut pas y voir malice, la valse des nominations à la tête de structures nationales n’est que la volonté d’insuffler une nouvelle dynamique dans les différents secteurs concernés avant la fin du mandat d’Alassane Ouattara.

C’est cette réponse qu’a opposée le porte-parole du gouvernement Bruno Koné lorsque les journalistes s’interrogeaient sur cette vague de limogeages ou de remplacements qui concerne le coton anacarde, l’aménagement des routes ou par exemple Massandje Touré-Litsé, priée de quitter la tête du Conseil Café Cacao.

Lire la suite sur rfi

Commentaires
Haut