Justice

Laurent Gbagbo joue les médiateurs depuis sa prison

Depuis sa prison, Laurent Gbagbo joue les médiateurs au près de ses successeurs au sein de son parti le FPI.

Photo d'archives

Après plusieurs années de crise, le Front populaire ivoirien (FPI) va-t-il retrouver la paix ? Récemment, Laurent Gbagbo, son fondateur, détenu à la CPI, a chargé l’un de ses visiteurs assidus, Emmanuel Auguste Ackah, ex-ambassadeur de Côte d’Ivoire au Ghana, de transmettre un message à Pascal Affi N’Guessan, président de l’une des deux tendances du parti.

Gbagbo demande expressément à son ancien Premier ministre de surseoir à la tenue du congrès qu’il avait annoncé pour le mois d’août. Aboudramane Sangaré, président de l’autre tendance du parti, avait reçu un message similaire après que ses partisans eurent organisé la Fête de la liberté, fin avril, à Akouré, une petite localité du Sud.

Lire la suite sur Jeune Afrique

Commentaires
Haut