Société

Immigration clandestine: 7.903 ivoiriens présumés arrivés sur les côtes italiennes, du 1er janvier au 31 juillet 2017

Du 1er janvier au 31 juillet 2017, 7.903 ivoiriens présumés ont débarqué sur les côtes italiennes, a indiqué le ministère italien de l’Intérieur, sur son site internet.

La Côte d’ivoire se situe ainsi à la 3e position des arrivants ouest-africains en Italie via la mer méditerranée, derrière le Nigéria (16.249) et la Guinée (8.631).

Le ministère italien de l’Intérieur précise que ces données sont établies sur la base des nationalités déclarées par les migrants à leur arrivée, leur identification formelle étant en cours.

Le 13 avril, le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, avait déclaré que sur « 13.000 présumés Ivoiriens » arrivés sur les côtes italiennes en 2016, « seulement 2.000 ont formellement été identifiés comme étant originaires de la Côte d’Ivoire ».

Le gouvernement ivoirien avait dépêché une mission en Italie en vue de « faire l’état des lieux » sur ce phénomène d’immigration, après que l’ambassade de l’Italie en Côte d’Ivoire a fait état de l’arrivée de 13.000 migrants Ivoiriens sur ses côtes au 31 décembre 2016 (contre près de 4.000 en 2015), a fait savoir M. Koné.

Le gouvernement qui a relevé que « le phénomène a atteint des proportions inquiétantes », a décidé entre autres, d’organiser « des campagnes de sensibilisation », d’établir « une coopération technique entre l’Italie et la Côte d’Ivoire, pour l’identification des migrants présumés Ivoiriens dès leur arrivée sur les côtes italiennes », et de « renforcer des moyens de répression et de détection des réseaux de passeurs ».

De janvier à décembre 2016, ce sont au total pas moins de 363.401 migrants (pays confondus) qui sont arrivés par la mer sur les côtes européennes. 5.083 ont péri au cours de leur tentative.

Cette année, au moins 2.385 ont déjà perdu la vie dans la méditerranée.

RKO/Alerte info

Commentaires
Haut