Afrique

Malawi : un mandat d’arrêt lancé contre l’ex-présidente

Joyce Banda, ancienne présidente du Malawi

Abidjan, 1er août (AIP)- Un mandat d’arrêt a été émis par les autorités malawites contre l’ancienne présidente, Joyce Banda, soupçonnée d’être impliquée dans un vaste scandale de corruption, selon un communiqué de la police émis mardi.

L’affaire, le « cashgate », remonte à 2013, lorsque des millions de dollars ont disparu des caisses de l’État. Cette situation avait précipité la chute de Joyce Banda, occasionnant légalement « l’arrosage » de dizaines de fonctionnaires, hommes d’affaires et dirigeants politiques.

A la suite de ce scandale « d’abus de pouvoir et de blanchiment d’argent », de nombreux bailleurs de fonds avaient suspendu leur aide, une décision lourde de conséquences puisque le budget du Malawi dépend à 40% de l’aide étrangère.

Joyce Banda qui vit aux États-Unis depuis sa défaite électorale il y a trois ans, envisageait de revenir au Malawi. Ses partisans font courir le bruit qu’elle serait candidate à la prochaine élection présidentielle prévue en 2019 et que ce mandat d’arrêt est une intimidation.

tls/akn/fmo/AIP

Commentaires
Haut