Politique

Deux journalistes détenus pour « divulgation de fausses nouvelles »

Le directeur de publication du journal « Le Quotidien d’Abidjan » Dan Opeli et le journaliste Yves Kuyo interpellés le 31 juillet 2017 et détenus dans un camp de gendarmerie d’Abidjan pour « divulgation de fausses » informations.

Photo : DR

Deux journalistes ivoiriens ont été interpellés et détenus lundi dans un camp de gendarmerie d’Abidjan pour « divulgation de fausses » informations sur le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, a indiqué le secrétaire général du Syndicat national des professionnels de la presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI), Guillaume Gbato à ALERTE INFO.

Dan Opeli, directeur de publication du journal « Le Quotidien d’Abidjan » ( proche de l’opposition) et Yves Kuyo (journaliste), « ont été conduits vers 18H00 (GMT et locale) au camp de gendarmerie d’Agban », au nord d’Abidjan, après avoir été « entendus à la brigade de recherches de la gendarmerie pour divulgation de fausses nouvelles », a fait savoir M. Gbato.

Vendredi, le procureur de la République Richard Adou a qualifié de « fausses et mensongères » des « affirmations » faisant état du « gel des comptes » bancaires de M. Soro « et l’ouverture d’une enquête judiciaire », publiées dans « Le Quotidien d’Abidjan » paru le même jour.

Le parquet a instruit la section de recherches de la Brigade de gendarmerie d’Abidjan, « à l’effet d’ouvrir une enquête et de lui conduire les auteurs de l’article incriminé ».

EFI /

Commentaires
Haut