Des hommes armés non identifiés sont « entrés vendredi à 21H28 (GMT et locale) dans la ville » de Fresco (Sud-ouest ivoirien), « tirant en l’air », a écrit le député de la ville Alain Lobognon sur sa page twitter, ajoutant que « la situation est redevenue » calme.

« Des individus armés sont rentrés dans la ville à 21h28 (GMT et locale), tirant en l’air. Ils sont repartis à 00h30 (GMT et locale). La situation est redevenue normale », a écrit M. Lobognon

Ces individus ont attaqué « la brigade de gendarmerie, sous-préfecture et des établissements financiers », selon une information publiée sur la page facebook de la ville de Fresco.

L’attaque de Fresco, à 178 kilomètres d’Abidjan, intervient une semaine après celle de la brigade de gendarmerie d’Azaguié (Sud).

Le 19 juin, des hommes armés ont attaqué l’école nationale de police à Cocody (Abidjan Est) qui abrite un détachement du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO), dans le but de « récupérer des armes », selon les autorités ivoiriennes.

Après cette attaque qui a fait un mort et un blessé, cinq militaires arrêtés ont été « radiés » de l’armée.

EFI/alerte info