Société

Des jeunes femmes victimes de traite interceptées par la police

La ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné

Photo : DR

Abidjan, 29 juil (AIP ) – Six femmes d’origine asiatique (chinoise) dont l’âge varie entre 24 et 38 ans , gardées contre leur gré dans une résidence à Marcory (Abidjan sud ) ont été libérées par la police et présentées vendredi à la ministre de la Femme de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné à la préfecture de police à Abidjan.

« Nous avons été interpellés par la police qui a intercepté six jeunes filles victimes de traite, d’exploitation sexuelle. Parmi elles, une a réussi à s’échapper, puis est venue à  la police, et grâce à elle et à des bonnes volontés, les autres jeunes filles ont été retrouvés », a expliqué la ministre.
Ces jeunes filles, selon elle ont subi des traumatismes, et ont exprimé leur volonté de rentrer chez elles, soulignant que leurs passeports ont été confisqués par  un individu,  lui aussi originaire de la Chine.

« Le Ministère se charge de leurs prises en charge en attendant qu’une solution heureuse soit trouvée (…) », a assuré la ministre, précisant qu’une enquête a été ouverte par la police.

Le parlement ivoirien a mis en place un cadre légal relatif à la lutte contre la traite des personnes, à travers une loi adoptée en février 2017. Cette loi a pour objectif de prévenir et de réprimer la traite des personnes, de protéger et d’assister les victimes et les témoins mais aussi et surtout de faciliter la coopération nationale et internationale en matière de lutte contre cette pratique, relève-t-on.

tad/kam/AIP

Commentaires
Haut