Politique

CPI : Gbagbo et Blé Goudé seront acquittés à l’issue de leur procès, assure l’un de leurs avocats

Laurent Gbagbo et Blé Goudé acquittés
© Autre presse par DR

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé seront acquittés à l’issue de leur procès à la Cour pénale internationale (CPI), a affirmé jeudi à Abidjan l’un de leurs avocats, Me Claver N’dri, lors d’une conférence de presse.

« A ce stade du procès, l’accusation n’a pas de preuves et nous sommes sûrs que le président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goudé seront acquittés à l’issue de ce procès », a déclaré Me N’dri, à Yopougon (ouest d’Abidjan), au siège du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), le parti de l’ex-leader des « Jeunes Patriotes ».

Face aux journalistes et en présence de quelques militants du COJEP venus assister à la conférence, dont le thème était : « Affaire procureur contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : bilan partiel du procès et perspectives juridiques », l’avocat a surtout clamé sa confiance par rapport à l’issue du procès.

D’entrée, il a rappelé que 57 témoins de l’accusation étaient déjà passés à la barre, depuis l’ouverture du procès le 28 janvier 2016. « Il en reste 58 après que 22 ont été retirés des 137 initialement prévus », a-t-il précisé.

Selon lui, « aucun’ » de ces 57 témoins n’était parvenu « à donner un début de  satisfaction à la thèse du procureur » Fatou Bensouda qui « n’a pas de preuves ».

« A ce stade du procès, je ne sais pas comment les juges feront pour condamner les accusés », a-t-il soutenu.

Malgré les charges de crimes contre l’humanité pour lesquelles ils sont poursuivis, Me Claver N’dry dit avoir « confiance en la Cour et en ses juges ».

Par rapport à l’issue du procès, il a évoqué de « bonnes perspectives » pour ses clients qui, selon lui, « vont revenir » en Côte d’Ivoire.

Interrogé sur le temps que pourrait encore durer ce procès, il a répondu qu’il tirait vers la fin, sans autres précisions.

Gbagbo et M. Blé Goudé qui ont plaidé non coupables, sont accusés de quatre chefs de crimes contre l’humanité: meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains commis lors des violences post-électorales ivoiriennes qui avaient fait plus de 3.000 morts.

Le procès connaît une pause depuis le 22 juillet en raison des vacances judiciaires à la Cour, mais devrait reprendre le 14 août.

Serge Alain KOFFI / Alerte-info

Commentaires
Haut