Afrique

Mali : affrontements dans la région de Kidal entre les signataires de l’accord de paix

2012 à Kidal. Des membres du mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA)

Photo : DR
Des affrontements armés entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et les groupes armés pro-gouvernementaux réunis au sein de la « Plateforme » ont fait au moins trois morts jeudi au sud d’Aguelhok, dans la région de Kidal. Une nouvelle violation du cessez-le-feu par ces deux signataires de l’accord de paix de juin 2015 qui a été aussitôt condamnée par la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

Deux groupes signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali ont à nouveau violé le cessez-le-feu au Mali. Selon une source de sécurité étrangère citée par l’AFP sous le couvert de l’anonymat , au moins trois personnes ont été tuées jeudi 6 juillet dans des affrontements entre la Plateforme et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

Une deuxième source proche de la CMA a affirmé à l’AFP que c’est un groupe « dont la Plateforme s’est désolidarisée qui a attaqué une position de la CMA, et la CMA a riposté, tuant plusieurs personnes parmi les assaillants ». Dans un communiqué publié le jour même, la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) a condamné « les violations continues et accrues du cessez-le-feu par les deux mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali ».

Lire la suite sur Jeune Afrique

Commentaires
Haut