Afrique

Côte d’Ivoire, Ghana et Tunisie vont bénéficier du partenariat G20-Afrique

Table Ronde des Chefs d`Etat et de Gouvernement à la Chancellerie Fédérale à Berlin en présence du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara.

© Présidence par DR

C’est la fin, ce mardi, du mini-sommet Afrique de Berlin où neuf chefs d’Etat du continent sont réunis à l’invitation d’Angela Merkel, qui préside actuellement le G20. La chancelière veut promouvoir les investissements sur le continent et en parallèle s’attaquer aux causes de l’émigration vers l’Europe.

Pas encore de conclusion générale, mais le Kenya notamment vient de signer une convention pour l’amélioration de la fiscalité. C’est l’Allemagne et l’Italie qui parrainent cette convention académique. La formation du personnel des services kényans des impôts sera assurée par des experts de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L’idée, c’est que les pays africains sachent mobiliser leurs propres ressources financières.

Dans le cadre du partenariat du G20 avec l’Afrique, le ministère allemand de la Coopération et du développement a choisi lundi les trois premiers pays africains qui vont bénéficier du programme « Investir pour un avenir commun » : la Côte d’Ivoire, le Ghana et la Tunisie. Des pays qualifiés de réformateurs notamment par la Banque mondiale (BM), le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque africaine de développement (BAD) … suite de l’article sur RFI

Commentaires
Haut